La santé, un enjeu pour Bordeaux

Les habitants de Bordeaux sont globalement en bonne santé. Il faut cependant rester vigilant car certains éléments pourraient faire évoluer ce tableau. Par exemple, il y aura une nette augmentation des 60-74 ans dans les 10 ans à venir, de plus en plus de personnes de plus de 75 ans vivant isolées et 3 600 personnes âgées de 75 ans ou plus atteintes d’Alzheimer. Au niveau des enfants, des situations de surcharge pondérale sont constatées dès la maternelle. Bordeaux dispose d’une offre de service dans le domaine de la santé conséquente, mais un manque de coordination entre les différents acteurs persiste.photo-9

C’est pourquoi la Ville s’est fortement investi dans ce domaine par la création d’un Conseil local de santé et de deux ateliers santé-ville. Ce domaine reste néanmoins une compétence privilégiée de l’Etat et de l’Agence régionale de santé (ARS), avec laquelle Bordeaux a signé un contrat local de santé en décembre 2013.

Fort de cette implication, Alain Juppé a reçu des représentants des kinésithérapeutes et des médecins pour un petit déjeuner consacré à la santé le 10 février dernier. Etaient notamment présents Albert Roche, le président du Conseil départemental de l’Ordre des médecins, Jean-Louis Rabejac, le président du Conseil régional de l’Ordre des kinésithérapeutes ainsi que deux des colistiers d’Alain Juppé, le médecin ORL Jean-Pierre Guyomarc’h et moi-même.

Les échanges ont porté sur l’accès aux soins, rendu difficile du fait des difficultés de stationnement pour les professionnels de santé qui soignent les malades à domicile. Alain Juppé a indiqué que le coût de l’abonnement pour les professionnels allait diminuer pour se rapprocher du tarif résidant. D’autres pistes de réflexion pourront également être envisagées, sur la base de ce qui se pratique dans d’autres villes. A également été posée la question de l’accès aux soins dans les nouveaux quartiers comme Ginko. Prenant modèle sur le Grand Parc, où des locaux avaient été prévus pour les professionnels de santé, une réflexion va être engagée pour faciliter leur implantation dans les zones où beaucoup de nouvelles habitations sont créées.

Les liens entre la municipalité et l’Agence régionale de santé ont également été abordés. Alain Juppé a présenté le Contrat local de santé qu’il a signé le 10 décembre dernier. Ce contrat a pour but de permettre à tous les acteurs du territoire de Bordeaux d’agir ensemble autour d’objectifs prioritaires, pour mieux répondre aux besoins des Bordelais en matière de prévention et d’accès aux soins. En créant une synergie entre tous les acteurs, il doit permettre au final de réduire les inégalités de santé, et se décline au travers de plusieurs priorités:

  • Développer la prévention dédiée aux enfants et aux jeunes, et soutenir la parentalité
  • Promouvoir le bien vieillir
  • Aller au-devant et accompagner les plus vulnérables vers la santé
  • Aménager des cadres de vie favorables à la santé et à l’inclusion des personnes handicapées
  • Renforcer les réseaux d’acteurs autour des enjeux de santé mentale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s