Pour une République réconciliée, je vote Macron

Depuis 3 ans, je suis aux côtés d’Alain Juppé à Bordeaux. Il m’a confié la délicate mission de développer le « vivre ensemble » au travers de la lutte contre les discriminations, du dialogue inter-religieux, et de la prévention de la radicalisation. J’ai fait campagne pour lui dans le cadre des primaires de la droite et du centre car je me retrouvais totalement dans son projet qui visait à « apaiser, rassembler et réformer » la société. Aujourd’hui, je soutiens Emmanuel Macron, qui partage ces mêmes valeurs. C’est le seul à être crédible pour exercer la fonction présidentielle. C’est aussi le seul à être en capacité de réconcilier notre Nation. 

Réconcilier les français avec la sécurité. L’attentat qui s’est déroulé sur les Champs Elysées le prouve: la sécurité doit être la priorité. Le nombre de policiers n’a cessé de diminuer depuis 15 ans. Nous payons encore les conséquences de la suppression des renseignements généraux et de la police de proximité. Emmanuel Macron sera garant de la sécurité des français. 10 000 policiers et gendarmes supplémentaire seront recrutés. Une police de sécurité quotidienne permettra de tisser des liens avec les populations et d’améliorer le renseignement. Une task-force anti-Daesh sera créée, et la sécurité intérieure sera coordonnée par un état-major permanent rattaché au président de la République. Cette réponse ferme en matière de sécurité sera complétée d’une ambitieuse politique de prévention et d’intégration.

Réconcilier les français avec l’intégration. D’abord en disant la vérité sur l’immigration : un tiers des immigrés sont des étudiants. Seulement 6% le sont au titre du rapprochement familial, pourtant si décrié par l’extrême droite. Le problème est ailleurs, dans la procédure de droit d’asile. Elle prend plusieurs années, aux termes desquelles les demandeurs déboutés ne peuvent plus être renvoyés dans leur pays d’origine en raison des liens tissés sur le territoire français, et notamment des enfants (5% de reconduite effective). Emmanuel Macron propose de ramener la procédure à 6 mois maximum en tout. La formation aux droits et aux devoirs, ainsi qu’à la langue française, vecteur de notre culture et de nos valeurs, sera développée. Les discriminations, qui touchent les personnes issues de l’immigration, mais également les femmes, les personnes LGBT et les personnes handicapées, seront combattues avec vigueur. Car elles fracturent notre cohésion nationale, et constituent des freins majeurs en matière d’accès à l’emploi et au logement, et donc d’intégration.

Réconcilier nos villes, nos quartiers et nos campagnes. L’emploi sera une priorité du quinquennat. Des moyens supplémentaires seront mis là où le besoin est le plus aigu. Comme par exemple en matière de renouvellement urbain, porté à 10 milliards d’euros, ou encore les emplois francs, des CDI exonérés de charges pendant 3 ans pour l’embauche de personnes des quartiers prioritaires. La police de sécurité quotidienne sera un outil de prévention pour retisser des liens avec les jeunes et la population et sortir des tensions actuelles. La réduction de la fracture territoriale est un enjeu majeur : il n’y aura plus de zone sans couverture téléphonique. Le nombre de maisons de santé sera doublé. Les agriculteurs auront le droit au chômage pour surmonter les périodes d’inactivité. Un Grenelle de l’alimentation permettra, avec les représentants des agriculteurs, des distributeurs et des consommateurs, de permettre à chacun de vivre de son travail et d’éliminer progressivement les pesticides.

Réconcilier les français avec la laïcité. Emmanuel Macron l’appliquera strictement, conformément au droit. La laïcité dans la loi de 1905 et dans la Constitution, c’est la liberté de conscience, c’est à dire la liberté de croire ou de ne pas croire, et d’exprimer ses convictions religieuses. Pour garantir cette liberté fondamentale, le législateur a procédé à la séparation des Eglises et de l’Etat, qui implique la neutralité des fonctionnaires et des bâtiments publics, et non des individus et de l’espace public. Chacun a donc le droit de s’habiller comme il veut, de porter ou non le voile, dans les limites de l’ordre public, de la loi, et du bon fonctionnement du service public, comme pour toute liberté fondamentale. La loi de 2004 sur l’interdiction des signes religieux ostensibles dans les écoles sera conservée, mais il n’y aura pas de nouvelles interdictions, comme à l’université. La laïcité ne sera plus être instrumentalisée contre une partie de la population pour faire oublier les insuffisances des politiques menées.

Enfin, réconcilier les français avec la politique. Le lien de confiance entre le peuple et les élus n’a cessé de se distendre au fûr et à mesure des affaires qui ont jalonné cette campagne. Emmanuel Macron interdira que l’on puisse recruter un membre de sa famille comme collaborateur parlementaire. Cela évitera toute suspicion. La parité aux élections législatives deviendra obligatoire, car il n’est plus acceptable que les grands partis contournent les règles pour une élection aussi importante. Une dose de proportionnelle sera introduite pour que toutes les opinions politiques soient représentées à l’Assemblée. Moralisation et démocratisation permettront de restaurer l’image de notre vie politique.

Alors que les extrêmes n’ont jamais été aussi hauts, Emmanuel Macron est le seul à pouvoir rassembler et apaiser notre société fortement polarisée. Il a le programme le plus crédible sur le plan budgétaire. La lutte contre le terrorisme et la sécurité seront sa priorité, tout en proposant une vision inclusive de la société : chacune et chacun, quelle que soit son origine, quelle que soit sa religion, quelle que soit son genre ou son orientation sexuelle, valide ou en situation de handicap, doit y avoir sa place, avec les mêmes droits, et les mêmes devoirs. Emmanuel Macron a un profond amour de la France et défendra avec conviction nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. Car ce qui compte pour lui, c’est d’être « Unis dans la diversité », comme l’indique la devise de l’Union Européenne. C’est pourquoi je voterai sans hésiter dès dimanche pour Emmanuel Macron.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s